Pouvoir d'achat

Sur cette rubrique, vous pouvez réagir à l'actualité.

Votre contribution est bien-sûr soumise à modération et sera mise en ligne dès sa lecture. Pour être publiée une identification est nécessaire. (NOM, Prénom). Seul votre prénom sera publié. Si vous souhaitez voir apparaître également votre nom, merci de nous en faire la demande.
Vous vous engagez à avoir lu et approuvé le contenu de la rubrique "Nethique" consacrée aux règles du forum Compiègne Gagnante avant l'envoi de votre message.

Chauffage urbain à Compiègne, une situation complexe pour un bilan simple : une baisse des tarifs est souhaitable !

Mardi 16 décembre 2014

Rendre du pouvoir d'achat aux Compiégnois fait partie de nos préoccupations. Et la période actuelle ne peut que nous inciter à être force de proposition pour améliorer le quotidien des habitants.
Notre groupe "Compiègne Gagnante" a voulu attiré l'attention sur plusieurs points liés aux facturations du chauffage urbain compiégnois lors du Conseil Municipal du 12 décembre 2014 :

En mars 2014, ont été évoqués en Conseil Municipal les besoins de clarification de la tarification du chauffage urbain communal.
Un dossier a été remis, et celui-ci est resté sans réponse à  ce jour.
Nous désirons donc obtenir une réponse ainsi que les rapports d'exploitation et d'audit des exercices 2012 et 2013.
En 2014, le rendement du réseau de chauffage est identique à ce qu'il était en 1992 (Rdt = 0,89).
En 2006, 4,2 millions de travaux ont été réalisés sans résultats probants en terme d'économie à ce jour.

S'agissant du chauffage Gaz (avenant N° 10) :

- Les bases de calcul de facturation posent question. (R1G très élevé à 45.94 euros/ Mégawatt-heure en septembre 2014.)

S'agissant de la Cogénération :

- Pourquoi  des charges de fonctionnement (FSD2 et BT40) sont intégrées au prix du combustible ?
Ces charges supportent normalement une TVA à 5%, alors qu'intégrées, le taux de TVA est de 20%.
- Pourquoi les formules de révision des termes R1G Gaz et R1 Cogé ne sont-elles pas homogènes?
(Dans un cas, l'abonnement est exclu. Dans l'autre, l'abonnement est inclu.)
[Gaz : P° à 18,52 /Mégawatt-heure PCs exclu l'abonnement. Cogénération : STS ° à 25,84 / Mégawatt-heure PCs inclu cet abonnement.]
À Compiègne la production de mégawatt-heures électriques génère des ressources significatives.
L'investissement lié à la mise en service de l'usine est amorti depuis 2008 (7 590 230,72 euros : 4 554 138,43 euros de travaux et 3 036 092,29 euros de frais financiers amortis en 144 annuités de 52 709,79 euros).
- Pourquoi au 1er septembre 2014, le Mégawatt-heure R1 Cogé est-il toujours supérieur à celui du Mégawatt-heure R1 gaz ?
A travers toutes ces questions, il ressort inévitablement que : 
- Le prix du chauffage urbain communal doit baisser. 
- La tarification doit être simplifiée . 
- Les formules de calcul doivent être développées et compréhensibles c'est-à-dire vérifiables. 
- Le prix du Gaz PCs doit être réel, et homogène. 

Pour la période de janvier 2010 à septembre 2014, sur les marchés internationaux de l'énergie, le Mégawatt-heure Gaz naturel a enregistré une diminution de 16,3%.
Le Dollar a diminué de 7,63%.

A Compiègne, le prix du chauffage urbain communal (Mégawatt-heure R1 Mixte) a augmenté de 27,87%.
Alors, oui, le pouvoir d'achat des Compiégnois ne doit pas être oublié !!
                  

Richard VALENTE
Conseiller municipal PS
Groupe Compiègne gagnante
​​www.Compiegne-Gagnante.net

Les travaux de la piste de la patinoire peuvent cacher une révolution pour les économies de Compiègne

Samedi 15 novembre 2014

Intervention de Frédéric PYSSON lors du conseil municipal 14/11/2014 :
 
La municipalité a signé une convention de partenariat avec la société Partager la Croissance (PLC) poiur la gestion et la valorisation des certificats d'économie d'énergie (CEE) liés au travaux de rénovation de la piste de la patinoire.
  
Cette délibération est plus importante qu’il n’y parait et cache une petite révolution.
 
D’abord ces plus de 38 000 € qui vont revenir  à la Ville (et qui correspondent à la vente  des contrats des Kwh économisés cumulés par l’opération), cachent une autre somme bien plus importante : celle des non-dépenses de ces mêmes Kwh.
 
La vente pour 38 000 € de Certificats d’Economie d’Energie correspond à l’économie sur 20 ans de plus de 12 millions de Kwh (calcul fait au prix actuel du Kwh cumac de 0,0032 €;  38 846 /  0,0032 =  12 139 375). Soit au tarif actuel gaz (0,06 €/ Kwh) ou électrique (0,1 € /Kwh) une dépense sur 20 ans qui n’aura pas à être faite comprise entre 800 000 et 1,200 000 € !
 
Les 38 000 €  en retour des travaux de la patinoire ne sont donc que la partie émergée de l’iceberg si l’on peut dire.
 
Mais il y a  d’autres conséquences à retenir :
 
1)      avec un budget fluide communal de l’ordre de 6 à 7 millions € par an, on a à Compiègne comme ailleurs un véritable gisement d’économies (et donc aussi de nouvelles ressources) qui nous attend. Va-t-on étendre le programme ?
2)      à une époque de rareté croissante de l’argent publique, cet argent qui ne peut plus être aussi facilement prélevé, l’impôt, ou perçu, dotations de l’Etat ou même réserve parlementaire, l’argent publique va devoir être pour partie gagné. On est pour ou on est contre, peu importe. Mais c’est sans doute une inflexion majeure dans la gestion des collectivités. Et d’un point de vue environnemental on change de paradigme également. On passe en effet d’une écologie punitive et de normes qui vont cesser d’être des contraintes pour devenir des opportunités.
 
Saurons-nous saisir ces opportunités ?                    

Frédéric PISSON
Conseiller municipal Europe Ecologie - Les Verts
Groupe Compiègne gagnante
​​www.Compiegne-Gagnante.net

Rendre du pouvoir d'achat

A Compiègne, les dépenses en chauffage, eau  et en électricité méritent la mise en œuvre d’un plan d’action permettant aux habitants de retrouver du pouvoir d’achat, tout en s’inscrivant dans une dynamique écologique et durable.

Parmi les projets que nous voulons :

  • La municipalisation de l'eau et l'investissement dans les énergies renouvelables
  • Permettre la négociation de partenariats favorisant la baisse des coûts d’énergie à Compiègne.
  • Encourager les travaux d’isolation des logements afin de diminuer les factures d’énergie.
  • Etablir un contrôle précis du prix des nouvelles constructions et des travaux réalisés pour mettre fin à la dérive actuelle qui pèse sur les impôts des Compiègnois.
L'équipe Compiègne Gagnante

La vie peut-elle être moins chère à Compiègne ?

vendredi 17 janvier 2014

Les Compiégnois ne s'habituent pas au poids des dépenses quotidiennes toujours plus important.

A l'échelle de la ville, nous ne pouvons pas rester indifférents, et ne pas imaginer des solutions permettant de réduire un certain nombre de factures comme l'eau, l'électricité, et le chauffage.

Nous devons impérativement étudier toutes les posssibilités permettant un allègement de certaines de ces dépenses des Compiégnois. 

Richard VALENTE,
Changer d'ère à Compiègne
www.RichardValente.net
www.Compiegne-Gagnante.net
06.29.75.78.68

Contributions, réactions ...

​​​​​C'est à vous !

Sur RichardValente.net, retrouvez mes billets d'humeur, et mes réactions à l'actualité.

http://www.RichardValente.net